La technique de la fermette est un dérivé de la « ferme chevrons » traditionnelle que l’on retrouve dans un grand nombre de nos vieux châteaux et dont l’apparence fait irrésistiblement penser à une coque de bateau renversée.

Cette technique ancestrale a été simplifiée, rationalisée et industrialisée en calculant très précisément les sections de bois et en appliquant un mode d’assemblage simple et très efficace : le connecteur métallique.

Grâce à cette industrialisation, la fermette est la solution de charpente la plus économique à ce jour en rapport qualité/prix.
En effet, elle permet une optimisation de la matière, une simplicité de conception et de fabrication et une robustesse confirmée par près d’un siècle d’expérience.

Elle économise les murs de refend, et supporte en même temps les composants de couverture et de plafond.

Grâce aux progrès de l’informatique et du matériel de fabrication la fermette reste extrêmement compétitive pour des structures de charpentes plus complexes.


Fermettes en attente dans l'atelier

Fermettes en attente dans l'atelier

L’atelier de montage des fermettes permet la fabrication de charpentes industrielles :

  • fermettes en combles perdus (valables pour tous les types de pentes),
  • fermettes en combles aménageables (valables pour les fortes pentes),
  • fermettes cintrées pour un aspect plus contemporain ou fermettes ciseaux pour une optimisation de l’espace intérieur.

La dimension de notre table de montage automatisée de 30 mètres de longueur équipée de deux presses indépendantes permet de réaliser de grands projets dans un bref délai.

La fermette industrielle présente l’avantage d’être très vite réalisée et posée. Elle s’adapte à tous les types de construction et ne renvoie pas de charges importantes de manière ponctuelle sur le support (murs maçonnés ou ossature bois), les charges sont ainsi réparties tout au long des murs.

Les différents type de fermettes et de charpentes industrielles